Rachat de crédit : Inscription au FICP

Nombreux sont les Français inscrits sur le fichier des incidents de remboursement de crédits qui s’interrogent sur la possibilité de souscrire ou pas un nouveau financement. Les règles sont simples et les banques ne peuvent pas interdire à un client la souscription d’un financement alors même qu’il serait inscrit sur un tel fichier. Mais attention, il ne faut pas confondre FICP et FCC.

Qu’est ce que le FICP ?

Le Fichier national des Incidents de remboursement de Crédits aux Particuliers (FICP) est géré par la Banque de France, il recense :

  • les incidents de paiement relatifs aux échéances impayées déclarés par les établissements de crédit (conservation pendant 5 ans ou jusqu’au paiement intégral)
  • les dossiers relatifs aux plans de redressement conventionnels ou judiciaires (conservation pendant la durée du plan / exécution des mesures sans pouvoir excéder 7 ans – ou radiation anticipée en l’absence d’incident de paiement constaté pendant les 5 premières années de la mise en œuvre de la mesure)
  • les dossiers relatifs aux plans de rétablissement personnel (conservation pendant 5 ans à compter de la date du jugement de clôture)

Ce fichier est consultable par les banques mais à condition de respecter des règles strictes. C’est un bon moyen de connaître la solvabilité de son client.

Qu’est ce que le FCC ?

La Banque de France à l’aide du Fichier Central des Chèques (FCC) assure la centralisation :

  • des interdictions bancaires d’émettre des chèques suite à un défaut de provision non régularisé (5 ans)
  • des interdictions judiciaires d’émettre des chèques (inscription de 1 à 5 ans selon la décision du tribunal)
  • des décisions de retrait de carte bancaire pour usage abusif (inscription pendant 2 ans)

Ce fichier est donc lié à l’utilisation des chéquiers. Ce n’est pas parce qu’on est interdit bancaire qu’un client  n’a pas le droit de souscrire un financement. Ce sont donc deux choses indépendantes. Mais il est vrai qu’un commercial aura beaucoup de mal à faire accepter à son comité des crédits un financement à une personne inscrite au FCC et donc interdite bancaire.

Quelle est la différence entre FICP et FCC ?

Le FICP recense les incidents de paiement liés au remboursement des crédits accordés à des personnes physiques pour des besoins non professionnels tandis que le FCC recense les interdictions d’émettre des chèques.

Une personne inscrite au FICP du fait d’un incident de remboursement dans le paiement de ses crédits peut détenir un chéquier si elle ne fait pas l’objet d’une interdiction bancaire.

Comment faire un rachat de prêt en cas d’inscription FICP ?

Le rachat de prêt est très efficace pour réunir en une mensualité plusieurs financements ayant des caractéristiques financières différentes.

Cela permet de mieux gérer son budget mensuel et il est même parfois possible d’améliorer son taux d’endettement en réduisant le taux d’intérêt des différents prêts.

Pour réaliser ce refinancement, les banques ne manquent pas de vérifier si vous êtes inscrits au FICP.

Il est important de savoir que cette inscription n’est pas une interdiction pour les banques de vous consentir un crédit consommation ou même un crédit immobilier.

Comment éviter le surendettement ?

La multiplication des crédit consommation ou des crédits révolving peut conduire directement au surendettement.

En effet, généralement, ces financements sont onéreux et deviennent difficilement remboursable en cas d’accident de la vie (chômage, maladie, divorce).

Dès lors que la situation devient compliqué, il est important de faire des rachats de crédit pour assainir ses finances.

Il est possible que le taux d’intérêt puisse vous permettre de réduire le montant de vos échéances mensuelles.

Informations du document

  • Date de création du document : 04/08/2022
  • Date de dernière révision du document : 04/08/2022
  • Document rédigé par un(e) juriste : oui