Comment bien gérer un divorce ?

Lorsque la séparation d’un couple marié mène au divorce, la situation peut rapidement devenir très compliquée. Les différents affects qui rentrent en jeu et le partage des biens peuvent envenimer les choses malgré toute la bonne volonté des époux concernés. Les lois sur la question sont nombreuses et l’une des meilleures manières de gérer un divorce est bien souvent de s’y référer.

Comment bien gérer son divorce quand l’un des époux n’est pas Français ?

La quasi-totalité des divorces est compliquée. Même un divorce par consentement mutuel implique de répondre à de nombreuses questions. Quand l’un des époux n’est pas de nationalité française, la situation peut devenir encore plus compliquée. Si on ajoute à cela la question de la garde des enfants, alors on obtient parfois un véritable casse-tête juridique.

Dans certaines régions de France proche d’une frontière, certains avocats se spécialisent sur la question. Par exemple, les couples franco-espagnols ont tout intérêt à s’informer sur un avocat du divorce à Perpignan avant de commencer la moindre démarche. Si l’un des époux souhaite retourner vivre dans son pays d’origine, la question de la garde des enfants devient épineuse.

Comment bien préparer son divorce

Pour bien gérer un divorce, il est donc essentiel de commencer par préparer son divorce. On ne peut pas simplement se jeter tête la première dans les démarches administratives, car il y a beaucoup de choses à considérer. Bien préparer un divorce permet également aux couples qui peuvent encore se parler de prendre certaines décisions à l’amiable pour faciliter le reste des démarches.

Dans le cas où la séparation serait difficile et conflictuelle, la préparation est essentielle pour s’assurer de ne pas tout perdre quand le divorce sera prononcé. Si la garde des enfants est en jeu, vous devez impérativement contacter un avocat dès le début des démarches. Cela vous permettra de tout faire dans les règles et de paraître irréprochable face au juge si votre couple en arrive à cet extrême.

4 types de divorces : quel est le plus avantageux ?

Le divorce le plus avantageux est le divorce à l’amiable, ou par consentement mutuel. Les époux sont d’accord pour divorcer et se sont entendus sur les conditions. Le juge n’intervient même plus et la procédure coûte très peu d’argent. Il existe aussi le divorce sur acceptation du principe de la rupture du mariage. Il prend plus de temps et coûte plus cher, car les époux ne sont pas d’accord sur les conditions du divorce et les avocats doivent négocier.

Ensuite, il y a le divorce pour altération définitive du lien conjugal. Celui-ci peut être demandé si les époux ne vivent plus ensemble depuis au moins deux ans. C’est idéal quand l’un des deux membres du couple ne veut pas divorcer, car il y est alors obligé. Enfin, il y a le divorce pour faute (négligence ou adultère par exemple). Ces deux procédures restent les plus coûteuses et les moins avantageuses.