L’utilisation d’un logiciel de facturation est-elle obligatoire en entreprise ?

Avec les changements apportés sur la législation, ainsi que les propositions de loi qui ont été abordées, il est tout à fait légitime de se demander si l’utilisation d’un logiciel de facturation en entreprise est obligatoire. La réponse à cette question est non, cependant, utiliser un outil de gestion de facturation automatisé est nécessaire pour respecter certaines obligations.

Les autres solutions de facturation : limites

Comme indiqué précédemment, les entreprises ne sont pas dans l’obligation d’utiliser un logiciel de facturation, elles sont donc libres d’employer d’autres solutions. Parmi ces outils, on distingue le facturier papier qui intègre l’ensemble des mentions obligatoires et les numéros de facturation, qui sont préétablis pour éviter les doublons. Il s’agit cependant d’une option qui n’écarte pas les erreurs de calcul et les risques d’oubli de mention. Son utilisation est également moins productive, car elle occasionne une perte de temps considérable.

De même, en lieu d’utiliser un logiciel de facturation, vous pouvez opter pour un traitement de texte ou un tableur. Dans ce cas, les factures sont élaborées à l’aide d’outils informatiques personnalisés qui intègrent les mentions obligatoires. Les calculs sont effectués de manière automatique, ce qui écarte le risque d’erreur. Toutefois, il faudra réaliser une veille juridique pour être au courant des dernières évolutions et éviter d’insérer une mention inexistante ou incomplète, mais également d’oublier une mention obligatoire.

Le logiciel de facturation : pas obligatoire mais efficace

L’utilisation d’un logiciel de facturation est essentielle pour toutes les catégories d’entreprises (micro-entreprise, petite ou moyenne entreprise et grande entreprise). Contrairement aux autres possibilités, il permet d’éviter les erreurs de gestion et les oublis de mentions obligatoires. Les notifications sont activées pour vous permettre d’avoir un focus sur les évolutions de l’actualité en termes juridiques.

Il s’agit d’un outil qui permet d’assurer la gestion de tout le processus de facturation. Les devis permettent de générer des bons de commande, qui évoluent en bons de livraison. Ce qui permet d’éditer les factures dont le paiement est validé une fois qu’elles sont soldées.

Le logiciel dispose d’un ensemble de fonctionnalités qui donnent la possibilité de prendre en charge les besoins d’une entreprise spécifique. Avec un outil de facturation automatisé, vous pouvez : établir des devis et suivre leur acceptation, réaliser des factures et vérifier de leur recouvrement, gérer les impayés et générer des relances, mais également suivre l’évolution de votre activité grâce aux tableaux de bord.